• ACTU LOXIA

    Par Philoxia

  • Festival d'Abbeville: le prix du public pour Gilles Henry                                                         

    On ne présente plus le festival d'Abbeville, celui que les amateurs préfèrent. Non sélectionné cette année j'ai donc beaucoup pleuré !  

                    Mais, excellente surprise, le public a plébiscité le film "Le printemps de Bonxie" de Gilles Henry qui nous avait fait l'amitié de répondre à un petit questionnaire destiné à mieux connaître les amis de Loxia, il y a quelques années.

                   Une très belle réussite qui vient s'ajouter aux performances de nos amis Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

                    Toutes nos félicitations à Gilles pour ce prix du public bien mérité !

    Festival d'Abbeville: le prix du public pour Gilles Henry

    Festival d'Abbeville: le prix du public pour Gilles Henry

     

     

     

     

     

     

     

              © Gilles henry 2018   droits réservés                                                      © Gilles henry 2018 droits réservés 

         Je me réjouis également du grand prix amateur, bien mérité lui aussi,  remporté par Dominique Schnitt pour son excellent film  "Rencontre avec la discrète". 

    Festival d'Abbeville: le prix du public pour Gilles Henry

    Festival d'Abbeville: le prix du public pour Gilles Henry

     

     

      

     

     

     

     

     

     

    © Dominique Schmitt 2018   droits réservés                                                      © Dominique Schmitt 2018 droits réservés 

    Le palmarès complet du festival de l'oiseau 2018

    GRAND PRIX DU FESTIVAL DE L’OISEAU ET DE LA NATURE EN PICARDIE – 4.000 € 

    Récompense le film qui aura été jugé le plus fidèle au thème du Festival « L’Oiseau et/ou la nature de manière générale» 

    Décerné à Michael SCHLAMBERGER - Autriche 

    pour le film  "Les Iles Canaries : la vie sur le fil" 

     

    PRIX VIE SAUVAGE – 2.000 € 

    Récompense un film qui valorise le mieux la vie sauvage : les oiseaux, les mammifères, la faune marine, la faune et la flore en général 

    Décerné à Zoltan TOROK - Suède 

    pour le film  "Le lemming, petit géant du Nord "

     

    PRIX DE L’ENVIRONNEMENT – 2.000 € 

    Récompense le film qui se focalise sur les problématiques environnementales de la planète ou illustrant une action en faveur de la protection des espèces animales ou plus globalement en 

    faveur de la protection de la nature 

    Décerné à Marc DOZIER et Luc MARESCOT – France 

    pour le film   "Frères des arbres, l’appel d’un chef papou" 

     

    PRIX SPECIAL DU JURY – 2.000 € - ex-aequo 

    Le prix est laissé à l’appréciation du Jury. Il pourra indifféremment être décerné à un film professionnel ou amateur. 

    • • Décerné à Kurt MUNDL (Kurt MUNDL & Power of Earth Productions TV & Film) - Autriche 

    pour le film   "La vie secrète des serpents "

    • • Décerné à Laurent FRAPAT – France 

    pour le film   "Le plus grand crocodile du monde "

     

    PRIX VIDEO AMATEUR – 2.000 € 

    Récompense le meilleur film de courte durée réalisé par un amateur 

    Décerné à Dominique SCHMITT - France 

    pour le film  "Rencontre avec la discrète

     

    ✓ PRIX DU PUBLIC – 1.500 € 

    Récompense le film ayant recueilli le plus de votes du public 

    Décerné à Gilles HENRY - France 

    pour le film  "Le printemps de Bonxie "

     

    MENTION SPECIALE ENGAGEMENT 

    Attribuée à Greta SANTAGATA – Grande-Bretagne 

    Pour le film  "Piégés"   (catégorie environnement) 

     

    MENTION SPECIALE « ECOLOGIE APPLIQUEE » 

    Attribuée à Jean-François MEPLON – France 

     

    Pour le film  "Econome Sweet Home"  (catégorie Environnement) 

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •  


    28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

     

    28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand                                                                              La vingt-huitième édition du festival d'Albert s'est achevée le dimanche 25 mars 2018 rendant son verdict pour les compétitions de films professionnels et films amateurs.   Dans ce palmarès 2018 apparaissent les noms de Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand qui remportent le grand prix amateur dans l'un de nos festivals animaliers préférés !  Petit exploit de nos amis, qui, à quelques mois d'intervalle, raflent le grand prix du festival de Namur et celui du festival d'Albert.

        Ce prix confirme la valeur incontestable de cet opus, petit bijou aux images splendides. La joie de Patrick a très vite effacée la déception (modérée, on vient d'abord pour partager un bon moment !)  des autres amis de Loxia.

    28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

     

       Un bel évènement donc, pour tous, lors d'une sélection de haute qualité, partagé avec nos amis réalisateurs professionnels et amateurs, en particulier Pascal (Le Sommeil des Animaux ),  Michel B. (Les ailes du printemps) et Luc , Fabian Les fées sont parmi nous ), Philippe A. ( Elle nous le dit avec des fleurs ) et les amis de longue date: Michel G. et Patrick, évidemment.


     

     

     

    Une première version du film "La litière forestière"

     

    Patrick et Jean-Pierre, Namur 2017

     28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

      Quand les réalisateurs présentent leur film (Michel Blanpain et Philippe Parolini)  Photo P. Bodu 

     

    Petit discours à la mairie d'Albert le 25 mars 2018  Photos P. Bodu  P.Parolini

    28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

    28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     

    Albert, coquette petite ville du Nord, pardon des Hauts de France (!) accueille chaque année le Festival International de Films Animalier ou, pour faire plus court, le FIFA (rien à voir avec le football !).

    Festival International de Films Animaliers d'Albert: première sélection pour le film "Sur la rive"

     

         Le festival signe ainsi sa 28ème édition et le jury de sélection vient de délivrer son verdict. Pour la deuxième année consécutive, Loxiafilms est représenté dans cette sélection par le film "Sur la rive".

      

     

     

     

    Festival International de Films Animaliers d'Albert: première sélection pour le film "Sur la rive"

         Satisfaction donc pour ce petit opus poétique qui obtient sa première sélection dans un grand festival qui avait réussi l'an dernier à  "Annabellle, grand paon de nuit" récompensé par le prix du public (un des plus beaux prix que peut obtenir un réalisateur). 

       En compétition aussi, des amis de Loxia:

              Michel Guimas nous invite pour "Un long voyage" où l'on parle aussi du ragondin!

           Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand  présentent leur Grand Prix de Namur: "La litière forestière, un univers inconnu..." qui, pour le coup, devient connu ! 

     

         À noter encore la présence de l'incontournable Michel Blanpain avec "Les ailes du printemps" (grand prix au festival d'Albert 2017 pour son film "entre terre et ciel"), de Philippe Allard, régulièrement primé au Festival de Namur avec  "Elle nous le dit avec des fleurs" et Fabian Demily "Les fées sont parmi nous" (première version primée en 2016 au festival de Namur"). 

     

         La liste des sélectionnés est consultable sur le site du FIFA   

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Bonne année 2018 !

                          Une nouvelle année commence, que l'on espère plus riche en événements heureux que 2017.  

             Créé en 2008, le label Loxiafilms fête cette année ses dix ans d'existence. C'est l'occasion de faire un petit bilan sur Loxiafilms pour l'année écoulée. 

     

              Le nouveau site Loxiafilms : au mois de décembre, le nouveau site ouvert en février 2016 passe allègrement le cap des 450 visiteurs mensuels.  Ce qui signifie que vous êtes de plus en plus nombreux à consulter ce petit blog. Merci pour vos visites et l'intérêt manifesté pour nos activités, d'autant que ce site relevait plus du bloc-note personnel que d'un endroit public.  N'hésitez pas à réagir aux articles que nous éditons  (il suffit de cliquer sur    Bonne année 2018 !la petite icône en bas de l'article pour faire apparaître un espace d'écriture! )

     

            L'ancien site Loxiafilms :  entièrement "relooké " et fortement allégé, il ne reprend que les informations principales concernant les nouvelles productions.  

     

                Quelques faits marquant l'année 2017 de Loxiafilms :   

                le prix du public obtenu par "Annabelle grand paon de nuit" au Festival de Films Animaliers d'Albert 

     

               le grand prix du Festival de Namur obtenu pour "La litière forestière, un univers inconnu" de J.P. Bertrand et P. Bodu, amis de Loxia. 

             

                                 Productions 2017:                                "Le canard qui voulu être roi"

     

                                                                                    "Paon, paon et paon"   

                                                                                     "Sur la rive"

              enfin, le grand prix professionnel du festival d'Abbeville obtenu par notre ami Frank Neveu pour son exceptionnel "Voyage de l'eau"                                              

     

         Nous espérons pouvoir annoncer une récompense au film de notre ami Gilles Henri "Le printemps de Bonxie" sélectionné pour la prochaine édition du Festival de l'Oiseau et de la Nature d'Abbeville. 

     

         Excellente année 2018 à tous ! 

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •  

        L'actu de décembre est consacrée à ce rongeur bien sympathique qu'est le ragondin. Deux bonnes raisons de parler de lui.

           La première: il est une des stars du dernier opus de Loxiafilms: "Sur la rive".   (voir aussi nouvelles productions Loxiafilms )

    Le ragondin

      

          La seconde, le fait que les animaux photographiés ci-dessous ont été massacrés cet été par des lieutenants de louveterie sur commande de la municipalité de Besançon. Les motifs de salubrité publique et de protection des rives laissent un peu dubitatif: le ragondin est présent depuis des décennies à l'endroit où il a été photographié. Il ne semble pas, depuis les dernières quarante années qui se sont écoulées, que les dégâts occasionnés par ce rongeur n'aient été particulièrement catastrophiques, ni que ses populations n'aient jamais été particulièrement pléthoriques...  Force est de constater, que les déprédations occasionnées par les usagers indélicats ont été plus préjudiciables à l'environnement que l'impact de l'activité de ce sympathique rongeur. À ce jour, aucun ragondin n'a été pris de flagrant délit d'ivresse sur la voie  publique et il semblerait que les étrons qui décorent et parfument les trottoirs ne soient pas le fait du malheureux rongeur. Aucun des représentants de la gent ragondine ne s'est jamais rendu coupable de balancer dans la rivière, bouteilles vides, sacs en plastique, et autres cochonneries qui jonchent habituellement les parcs et les rues de la ville, donnant bien du travail aux employés municipaux, qui, pourtant. n'en manquent pas ! Si vous avez remarqué des dégâts faits sur les rives ou sur les écluse du Doubs à Besançon, contactez nous vite !

    Le ragondin star martyr du film "Sur la rive"     Le ragondin star martyr du film "Sur la rive"  

     

     

     

     

     

     

     

    Les ragondins avaient acquis une confiance bien sympathique après avoir été nourris pendant l'hiver par Robert, un amoureux des animaux.  Confiance fatale qui a permis aux flingueurs officiels de remplir rapidement et efficacement leur lugubre office.

    Le ragondin star martyr du film "Sur la rive"

             Chaque matin, je longe les rives désormais dépeuplées du Doubs, ornées de bouteilles vides et sacs plastiques qui se prennent dans les branches des arbustes de la berge. Triste épisode  bien représentatif d'une époque qui prétend tout aseptiser, tout maitriser mais qui, en fin de compte, ne fait que dégrader toujours plus notre environnement. À pleurer...

    Le ragondin star martyr du film "Sur la rive"

     

    Crédit photographique:  © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2017

    Voir aussi l'article ce mois-ci dans la rubrique "Nature et petites bêtes en photos"

      Le ragondin

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique