•  

        Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)Les minmins connus parfois  sous le nom de manu-manu sont des petits animaux tout à fait charmants mais devenus très rares. Le cri langoureux des mâles "min-min" à l'époque du rut est à l'origine de leur nom. Ils ont disparu de la plupart des régions de France. 

         C'est dans les forêts les plus profondes de Franche-Comté que quelques chasseurs malins, à force de patience, sauront mettre toutes les chances de leur côté pour observer, le temps d'un instant, ces hôtes discrets de nos forêts. Georges Lafleur (photo ci-contre) , notre reporter, intrépide découvreur du coco-geai, ramène quelques clichés de cette rareté zoologique.


    Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)         Un reportage exclusif réalisé avec avec la collaboration précieuse  du manulogue: Willem Inhmin* (photo ci-contre).   L'occasion unique de découvrir quelques aspects de la vie encore mal connue de cet élégant petit digitigrade qui serait peut-être apparenté aux rhinogrades.

     * Willem Inhmin est un zoologiste surtout connu pour ses recherches sur les manutidés. Il est considéré comme le plus grand spécialiste de la dernière espèce du genre manu encore vivante, manu sylvestris, représentée dans seulement quelques endroits du monde dont le Jura français où quelques couples ont été recensés.   

     

    Un animal difficile à observer

        Les photographies qui suivent sont le fruit de longues heures d'affût menées par "Jojo" Lafleur dans une forêt du Haut-Jura. La période la plus favorable pour réussir à observer ces animaux étonnants  se situe au début avril. Une opération à haut risque pour une espèce au bord de l'extinction: le moindre dérangement fait fuir les femelles qui ne veulent plus se montrer durant plusieurs jours. La saison de reproduction étant limitée,  la pérennité de l'espèce déjà bien menacée pourrait ne plus être assurée.

    Une espèce méconnue: le minmin commun (manus sylvestris)

      En pleine forêt deux mâles minmins se disputent les faveurs d'une femelle. Pas de violence durant ces joutes pacifiques: le premier qui rit a perdu, prend une tapette  et part à la recherche d'une autre compagne.

    Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)

     Une image inoubliable: un troupeau de minmins surgit dans la brume matinale d'un jour d'automne.

    Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)

     Surpris par l'observateur, le troupeau de minmins finit par s'enfuir. Moment magique.

     

    Une histoire évolutive étonnante

        Les minmins sont issus d'une longue histoire évolutive qui a conduit au genre manu actuel dont les premiers spécimens, ont été trouvés dans des roches datées d'un peu plus de cinq millions d'années. Il semble que les manutidés n'aient guère évolué depuis. Un ancêtre commun, mi-vertébré  mi-arthropode aurait donné deux lignées évolutives conduisant l'une aux manutidés, l'autre aux rhinogrades. Là où ces derniers auraient privilégié le développement du nez avec lequel ils se déplacent, les minmins auraient développé l’extrémité d'un membre antérieur, l'autre ayant disparu ainsi que les membres inférieurs, l'abdomen et le tronc.

    Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)

     Minmin fossile  daté de  - 5,4 million d'années environ. A droite, reconstitution du squelette. 

     

    Des minmins parmi les dieux

    Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)

       Dans l'Egypte antique le minmin apparaît parfois sur les fresques et les bas-reliefs. Selon certains égyptologues, le minmin serait l'aide d'Anubis le dieu des morts qui guidait le défunt dans l'au-delà. 

    "En fait, Anubis ne fichait pas grand chose dans sa life. Il allait boire un pastis à l'auberge des dieux et faisait faire le boulot au minmin. De là viendrait l'expression "petite main" pour désigner une andouille qui se charge des corvées".

    ( Hector Ticolli  in "minmins et les dieux d'Egypte")

     

    Quand les minmins inspirent les arts visuels

          Les minmins ont inspiré la  bande dessinée et le cinéma. Ci-dessous deux exemples avec des versions fantaisistes de minmins. "La Chose" de "La Famille Addams" est un minmin  privé de visage. Le manu manu de Fred dans Philémon    "l'île des brigadiers" se déplace horizontalement...

    Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)

    Repères:

     Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)

    Espèces proches

    Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)

    Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)

    Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)    

              

     

                   Rhinograde                                Panu-panu                        Répartition en Europe du minmin sylvestre

    marche sur le nez, 2 mains                      Vit fixé. Ouvre la bouche

                                                                      et gobe les moucherons

     

    Savoir reconnaitre les sentiments d'un jeune minmin

     

    Une espèce méconnue: le minmin sylvestre (manus sylvestris)

     

     

     

     

     

     

     

     

     Une archive INA-Loxiafilm inédite:

    A l'âge de dix ans, Willem Inhmin fait découvrir pour la première fois des minmins dans leur milieu naturel

     

     

    En savoir plus:

     

    'Les minmins"  W. Véeffe   Latulu et Tasseur  éditeurs

    "Histoire évolutive des manutidés: des rhinogrades aux manutidés" Willem Inhmin et Astor Boillot  Ed.  Loxia Sciences 

    "Guide naturaliste des manutidés"  Guides nature Loxia 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

       Petit rondouillard à la poitrine rouge orangée, le rouge-gorge est souvent appelé l'ami du jardinier. En fait, pas bête, il profite du travail de la terre pour trouver plus facilement sa nourriture: vers et insectes.

    Portrait d'oiseaux (14): Le rouge-gorge (Erythacus rubecula )

     

    Portraits d'oiseau (7): les plus familiers

     

         Souvent, le rouge-gorge chante en plein hiver. Peut-être pour se donner du courage, plus sûrement parce que le chant est un signal pour limiter son territoire qu'il défend âprement tout au long de l'année.

    Ci-dessous, photographié alors que le thermomètre affiche - 10°C.         

    Portraits d'oiseau (4): les plus familiers

       

    Portraits d'oiseau (4): les plus familiers

     

    Portraits d'oiseau (4): les plus familiers

     
              Plutôt solitaire de nature, le rouge-gorge s'observe souvent seul à la mangeoire. Ne comptez pas savoir s'il s'agit de Monsieur ou de Madame : les deux sexes sont de même morphologie et de même couleur. Reste cependant qu'ils viennent assez fréquemment rendre visite à l'observateur.

    Portrait d'oiseaux (14): Le rouge-gorge (Erythacus rubecula )

     

        Il est probable que le rouge-gorge que vous avez vu l'année précédente ne soit pas au rendez-vous et que receviez la visite d'un de ses descendants : comme beaucoup d'espèces de petite taille, le rouge-gorge  passe rarement plus d'un seul hiver.

    Portrait d'oiseaux (14): Le rouge-gorge (Erythacus rubecula )

     

     

    Portrait d'oiseaux (14): Le rouge-gorge (Erythacus rubecula )

     

    Portrait d'oiseaux (14): Le rouge-gorge (Erythacus rubecula )

     

    Portrait d'oiseaux (14): Le rouge-gorge (Erythacus rubecula )

     

    Portrait d'oiseaux (14): Le rouge-gorge (Erythacus rubecula )

     

     

    Repères:

    Longueur:    14 cm                      envergure: 20-22 cm

    Pas de dimorphisme sexuel

    Portrait d'oiseaux (14): Le rouge-gorge (Erythacus rubecula )

     

     

     

     Difficile de confondre le rouge-gorge avec d'autres oiseaux: ici, trois espèces pouvant présenter une silhouette proche. La différence de coloration lèvera vite le doute.

     

    En savoir plus:

    Barbe rousse le rouge-gorge par "La hulotte"  

     

    Portrait d'oiseaux (14): Le rouge-gorge (Erythacus rubecula )

                                              Dossier Rouge-gorge  La salamandre

    "Apprivoiser" un rouge gorge

     

    Crédit photos  et montages "phodessins" : © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2020

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    François Breau     Cette rubrique accueille aujourd'hui un nouvel ami de Loxia, François Breau. Le premier métier de François est  l'électronique. Ce passionné de sciences "exactes"  est aussi un naturaliste qui réalise depuis quelques années des documentaires sur la nature. Pour partager ses productions et celles des auteurs qu'il apprécie, il a créé il y a dix ans le festival " Images et Faune Sauvage des Garennes sur Loire"

          Ce voyageur à la recherche d'espaces et de nature ne s'est pas arrêté là. Il vient de créer  "Natureview -Le film documentaire nature Autrement", un site dédié, comme son nom l'indique, aux documentaires nature, et plus particulièrement  aux films qui ont fait les beaux jours de son festival. Vous pourrez retrouver là, en compagnie de réalisations diverses, ses œuvres  et quelques métrages des amis de Loxia.

    Bienvenue  chez les amis de Loxia et merci à François d'avoir répondu à notre jeu de "l'interview". 

    Philoxia

    François Breau

     

       Philoxia:   Tu viens de créer un site « Natureview - Le Documentaire Nature Autrement ». Peux tu nous expliquer le but de ce projet et ce qui t’a motivé pour le réaliser?

       François Breau :      Natureview.fr est un site de partage. J'avais pour idée depuis 2 ou 3 ans de créer une plateforme pour fédérer les auteurs de second métier  que nous sommes  dans le thème animalier, voire naturaliste pour rester large.

        Philoxia:  Qu'entends tu par par "auteur de second métier" ?

      François Breau:  Quand je dis "Auteur de second métier" il faut comprendre "les réalisateurs qui ne vivent pas de cette activité". Pour avoir reçu nombre de réalisateurs depuis 10 ans au Festival Images et Faune Sauvage de Juigné sur loire, notamment des jeunes de l'Iffcam, j'ai constaté combien il était difficile de se faire une place dans les festivals d'importance et les médias, TV nationales ou locales.
     Ce site est, je l'espère, la promesse d'une ouverture fédératrice au partage libre d’œuvres cinématographiques sans contraintes spécifiques si ce n'est celle de répondre à une charte de qualité. 

    François Breau
     Le dernier opus de François Breau "Des hommes , des ours et des forêts "

     Philoxia:    A quelles  difficultés t’es-tu heurté lors de la réalisation de ce projet ?

     François Breau:    Je n'ai pas rencontré de problème particulier, si ce n'est la perte de notre ami Michel Guimas, avec qui j'étais parti pour monter le projet. J'ai failli abandonner en Mai 2019 quand j'ai appris la triste nouvelle de sa disparition.
     Pour mener a bien cette idée, il a fallu privilégier la location d'un serveur puissant (ou cloud) et d'autre part un site de qualité donc payant et exempt de bannières publicitaires. Mes choix se sont donc orientés vers SproutVideo, qui possède un excellent service client, et Wix que je maîtrise très bien.       

    Philoxia:    As tu déjà quelques retours sur le site?

      François Breau:     Oui,  j'ai des retours positifs suite aux diffusions, mais surtout un pic de fréquentation pendant la période de Noël après la parution d'un article dans Ouest France. Il faut aller sur le site souvent pour augmenter le référencement Google, c'est bien connu, donc j'encourage à le faire....

      Philoxia:   Tu es évidemment auteur de documentaires nature. Depuis quand pratiques-tu cette activité?

    François Breau

     

         François Breau:  Je réalise des films depuis les années 2000, puisque c'était une branche de mon entreprise. Mon premier film , en DV, date de 2006 et a fait plus de 15000 vues sur Youtube, ce que je ne recherche pas vraiment en fait. J'en ai fait une quinzaine depuis.

     

     

        Philoxia: Qu'est-ce-qui t'as amené à la vidéo et plus particulièrement à la vidéo nature ?

    François Breau  François Breau: C'est un besoin pour moi de raconter des histoires naturelles. Sauf que  je viens justement de déroger en racontant une histoire d'artisans du désert ! Depuis tout petit je suis passionné par la nature.  Ado je faisais des photos autant que je pouvais.
     Je n'aime pas vraiment le terme de Vidéo.  La vidéo est un moyen en fait, pas une finalité. Je préfère le terme de chasseur... d'images. Il y a 50 ans j'aurais fais la  même chose je pense en 8 ou 16 mm !
                                                                            

      Philoxia: C'est effectivement dans ces formats que j'ai commencé très tôt ce que tu pourrais appeler  mon "second métier" ! Quel sont tes  sujets préférés?  Vois-tu une raison à ces choix?

       François Breau:  A priori, je n'ai pas de sujet  préféré. En fait,  mes sens me conduisent hors des sentiers battus et vers l'insolite.  Je suis ainsi fortement attiré par les contrées désertiques.

       Philoxia: L'appel du désert en quelque sorte !?

       François Breau: C'est un peu cela...   (sourire)

    François Breau

        Plaine à proximité de Lecinena, dévastée par un incendie en 2020 non loin du décor de "Mas alla del desierto" le dernier métrage de François Breau

      Philoxia: Sans trahir tes secrets, quelles techniques de chasse photographique affectionnes-tu?

    François BreauFrançois Breau:  J'utilise comme beaucoup de mes collègues différentes techniques de prise de vues. Ce peut être l'approche, ou la méthode de distance au zoom. J'utilise aussi des caméras automatiques étanches comme cela commence à se faire, mais c'est pas vraiment ma tasse de thé. Je pratique la "repasse" pour certains rapaces, avec un certains succès, mais je m'interdis d'en abuser, d'ailleurs les oiseaux eux-mêmes savent le dire....


        Philoxia: As-tu un modèle parmi les grands noms de la cinématographie ou de la photographie  animalière ?

         François Breau:  J'étais fan de Christian Zuber quand j'étais ado, puis des films de Nicolas Hulot. Je change souvent de modèles: Robert Luquès et Jean Michel Bertrand sont parmi mes préférés.

          Philoxia:  J.M. Bertrand emploie  d'autres cadreurs, en particulier notre ami Frank Neveu que j'admire beaucoup. Quels sont tes  projets en cours ?

    François Breau
     

      François Breau  J'ai toujours 2 ou 3 projets de films d'avance sur le papier et dans ma tête. Il faut pouvoir rêver pour se projeter et avoir toujours la pêche pour créer une histoire! Je  termine actuellement  mon dernier 30mn : "Mas alla del desierto" (Au delà du désert) et je commence à bosser sur un vaste sujet autour de la faune concentrée sur les rivières...
     

     Philoxia: Vaste projet... Quel(s) conseil(s)  donnerais-tu à un débutant ?

    François Breau  Quoi dire à un débutant?     Deux choses qui me viennent à l'esprit: Vis ta passion sans limite, profite de ta jeunesse pour explorer le monde naturel, fais les choses comme tu le ferais si elles n'avaient jamais été faites. Et puis deuxième chose, apprend un métier, car le film animalier ne te permettra probablement pas d'en vivre !

     

     

     Crédit photos: © François Breau 2021

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

       Discret de nature et donc difficile à voir, le bouvreuil est aussi un oiseau qui se fait rare et que l'on est ravi de pouvoir observer. Les deux sexes sont de même taille et portent tout deux un capuchon noir. Silhouette trapue, bec court et large permettent de ne pas le confondre avec d'autres fringilles. On pourra aisément distinguer mâle et femelle par leurs couleurs : coloration vive du mâle (à gauche) et plus terne chez la femelle (à droite).

    Le bouvreuil

     

      En général, il vient peu à la mangeoire. C'est un délicat qui préfère les bourgeons tendres aux graines bien que doté d'un bec robuste. 

      On peut l'observer en petits groupes ou, comme ici, en couple.

    Le bouvreuil (Pyrrhula pyrrhula)

     

    Le bouvreuil (Pyrrhula pyrrhula)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Femelle de bouvreuil prise en flagrant délit de consommation de graines de tournesol !

     

    Repères:

    Longueur: 15 cm     Envergure: 22-25 cm

    Dimorphisme sexuel:   mâle et femelle de couleur différente

    Le bouvreuil

    En savoir plus:

     

       Le bouvreuil pivoine  sur oiseau.net

       Le bouvreuil pivoine  sur "vigienature"

     

    Crédit photos  et montages "phodessins" : © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2020

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •     Une petite promenade dans les vergers enneigés d'une commune de Haute-Saône réputée pour son kirsch, Fougerolles.

      Ça ne dure jamais très longtemps, il faut faire vite. Mais c'est joli...

    Hiver

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Sur le chemin, partent de petits sentiers qui longent les vergers.

    Hiver

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Parfois, les arbres forment une voute cintrée comme un portail ouvrant sur un monde magique.
     

    Hiver

     

      Puis, où que se tourne le regard, les vergers à perte de vue. Aux cerisiers, se mêlent quelques bosquets d'essences sauvages: charmille, érables, frênes et hêtres dresse leurs ramures défeuillées.  

    Hiver

      Hiver

     

    Hiver

     

    Crédit photos : © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2021 

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires