•      Le 27ème festival nature de Namur a rendu son verdict pour la compétition des films amateurs.

          7 prix ont été décernés dont le grand prix remporté par Sébastien Guery. Bravo à lui !

    "Les ailes de feu"  de Sébastien Guery

    Festival Nature de Namur

     

     Le palmarès des films amateurs 2021 est sur le site du FINN (cliquer sur le logo)

    27ème édition du Festival Nature de Namur : un court Loxiafilms sélectionné

       "Les polistes" n'a rien obtenu mais sa présence dans la compétition était déjà une récompense et témoigne d'une belle reconnaissance de ses qualités. Pas de regrets donc. On espère la même chose pour la prochaine édition du Festival de l'oiseau...

    Festival Nature de Namur

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

      Du 15 au 24 octobre, se déroulera le 27ème Festival Nature de Namur. Expositions, projections de films et animations se dérouleront, comme tous les ans dans la cité wallonne. Un rendez-vous incontournable pour les amoureux de la nature.

         Cette année, un film Loxia est sélectionné. Après Annabelle, primée en 2016, le grand prix obtenu par les amis de Loxia Jean-Pierre Bertrand et Patrick Bodu pour "La litière forestière... un univers inconnu" en 2017,  "Les polistes", à son tour, entre dans la compétition dans une sélection relevée. Un court qui traite de quelques aspects de la biologie de cet insecte finalement méconnu.

    27ème édition du Festival Nature de Namur : un court Loxiafilms sélectionné

      

         27ème édition du Festival Nature de Namur : un court Loxiafilms sélectionné 

     

     

     

     

    Fiche technique du film "Les polistes"

       Réalisation, images et musique originale: Philippe Parolini

       Voix off: Guillaume Parolini

       Matériel utilisé: 

       Prise de vue: Canon XA 20 + bonnette Canon d500  Lumix GH4

       Son:  logiciels Audacity, Apple Logic et Apple GarageBand

     

       Synopsis:

            Derrière le volet fermé d'une chambre inhabitée, un nid de polistes. La situation idéale pour capter quelques aspects de la biologie des polistes. Souvent confondues avec les guêpes communes, ces petites guêpes pacifiques squattent les habitations humaines en toute discrétion...

                Bande annonce

     

    Partager via Gmail

  •      Encore collégien, je me levais très tôt le matin avant les cours pour observer, écouter et enregistrer les bruits de la nature (quelques uns de mes professeurs s'en souviennent je crois).

         Au printemps, en entrant dans la forêt, les chants d'oiseaux emplissaient l'espace sonore d'un brouhaha merveilleux. J'avais l'impression de pénétrer dans une cathédrale de verdure, dans un lieu sacré entièrement dédié à la musique aviaire. Moment mystique pendant lequel je pensais, à chaque fois, vivre les origines de la vie.  Parmi tous ces chants, celui de la grive musicienne et, surtout,  dès l'orée du bois, les trilles inlassablement répétées d'un citoyen qui nous intéresse aujourd'hui, le pinson des arbres ((fringilla coelebs). L'un des premiers oiseaux que j'ai su identifier et que j'associe  aujourd'hui encore aux souvenirs de ces impressions naïves d'adolescent.

        Le pinson des arbres est l'un de nos plus jolis fringilles. Le mâle exhibe un capuchon gris, des joues et une poitrine rose, des couleurs particulièrement éclatantes au printemps qui s'atténuent à la mauvaise saison. Comme chez de nombreuses espèces, la femelle portant robe grise est plus terne, les deux sexes portant une barre alaire blanche bien marquée. Le joli costume du pinson en fait un oiseau photogénique et permet de réaliser de beaux clichés sans trop se fatiguer.

       S'il peuple à l'origine les milieux forestiers on le trouve dans  de nombreux habitats. C'est aussi un habitué des mangeoires et des sites de nourrissage où il devient l'un des oiseaux les plus familiers. Les populations du nord et du nord-est de l'Europe migrent en octobre vers le sud et le sud-ouest.

       Après une nette diminution dans les années 90, les effectifs semblent en équilibre et en légère augmentation (+ 4%)  depuis le début des années 2000 *

    * source vigie-nature 

    Portrait d'oiseau (18) : le pinson des arbres

     

    Portrait d'oiseau (18) : le pinson des arbres

    Comme chez de nombreuses espèces, le mâle de pinson des arbres (à gauche) est plus coloré que la femelle (à droite).

    Portrait d'oiseau (18) : le pinson des arbres

     Les couleurs du pinson sont plus vives au printemps et palissent à la mauvaise saison.

    Portrait d'oiseau (18) : le pinson des arbres

     

    Portrait d'oiseau (18) : le pinson des arbres

     

    Portrait d'oiseau (18) : le pinson des arbres

     

     

    Portrait d'oiseau (18) : le pinson des arbres

     

     

     

    Repères

     

    Taille:15 cm

    Dimorphisme sexuel marqué: mâle plus coloré avec capuchon gris, joues et dessous rose.

     

    Portrait d'oiseau (18) : le pinson des arbres (fringilla coelebs)

     

     

    En savoir plus

                           Une petite vidéo de la LPO   Le pinson des arbres

                           Article   Le pinson des arbres  -  oiseaux.net

                           Article Wikipedia Pinson des arbres

    Crédit photos et photomontage © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2021 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

    Le film documentaire autrement     Sur le site partenaire de Loxiafilms natureview le film documentaire autrement, de François Breau,  vous pourrez découvrir un nouveau documentaire traitant d'une espèce originale: Hippopotame pygmée, le pari de l'impossible. Le site présente de nombreux documentaires nature et en particulier  des films  réalisés par les amis de Loxia. Ci-dessous quelques titres  des métrages proposés, sachant que d'autres opus sont disponibles.

     

           Les films de François Breau

       Le film documentaire autrement

                       L'ivresse des pitons                                          Les gardiens de Saint-Martin

       Le film documentaire autrement

     

     

     

     

     

     

    Peuple de Loire          

    Le film documentaire autrement

     Tant qu'il y aura des printemps                        Les  saltimbanques du Mercantour      

     

           Les films de Michel Guimas:  

    Le film documentaire autrement

     Un jour de septembre 

     

         Les films de Philippe Parolini

     Le film documentaire autrement

                   Annabelle grand paon  de nuit                           Le canard qui voulut être roi                           

     

    Les films de Vincent Primault et Carmen Munoz Pastor

    Le film documentaire autrement

    Sur le territoire du lynx                                                      La curée des fauves

     

     Films divers

    Le film documentaire autrement                  Opération Bonelli   d'Alain Gérard              Bercé par le brame  de Joachim Gaudin              

    Le film documentaire autrement

    Les tribulation d'un tétras en Tétrasie  de Didier Laban           La dame blanche (ERSA) 

     

                Crédit photos: 1,2,3,4 et 5 © François Breau, 6 ©Michel Guimas, 7 et 8  © Loxiafilms / Philippe Parolini,

    9 et 10 ©Vincent Primault et Carmen Munoz Pastor, 11 ©Alain Gérard, 12©Joachim Gaudin, 12 © Didier Laban, 13 © ERSA

    © Loxiafilms 2021


     

     

      

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

          Le moineau domestique alias piaf ou pierrot, est devenu tellement familier que l'on finirait presque par oublier son existence. Cet illustre, finalement inconnu, intéresse peu les photographes qui lui préfèrent, en général, des oiseaux plus colorés et moins communs. Pourtant, en attendant d'autres espèces, je ne peux pas m'empêcher à chaque affût de "shooter" ce magnifique petit braillard, photogénique en diable. De loin, il ne paie pas de mine. Observé de plus près, il montre en fait un plumage finement décoré. Ventre gris clair, Monsieur dont la tête est ornée d'un superbe capuchon gris et marron porte une bavette noire du plus bel effet. Si Madame arbore un habit moins seyant, sa robe plus uniforme n'en n'est pas moins élégante, la tête quant à elle ne présentant qu'un fin sourcil clair qui se prolonge et s'épaissit en l'arrière de l’œil. Il se distingue ainsi facilement de son cousin, le moineau friquet (Passer montanus) chez lequel les deux sexes portent un capuchon totalement brun et une tache noire sur les joues.

       C'est en bandes nombreuses et bruyantes qu'il colonise les lieux habités, et qu'il dévalise les mangeoires, laissant peu de place aux espèces les plus timides. Encore bien présent en milieu campagnard, il donne ainsi l'impression d'être très abondant et plutôt envahissant. En fait, comme de nombreux passereaux, on note une baisse globale de 70% de ses effectifs depuis les années 80 et il disparait des grandes villes (population divisée par 4 à Paris).

     

    Portraits d'oiseaux: le moineau domestique (passer domesticus)

     C'est en bandes nombreuses et bruyantes que le moineau colonise les lieux habités.

    Portraits d'oiseaux: le moineau domestique (passer domesticus)

     La femelle de moineau domestique (à gauche) a le plumage plus terne que le mâle (à droite et en haut).

     

    Portraits d'oiseaux: le moineau domestique (passer domesticus)Le plumage du moineau immature est plus terne et uniforme. Ici un jeune de l'année en automne.

     

    Portraits d'oiseaux: le moineau domestique (passer domesticus)

        Au printemps, les mâles arborent un plumage plus coloré. La bavette noire bien marquée disparait peu à peu avant la mue: la coloration noire affecte l’extrémité des plumes et disparait au fur et à mesure de l'usure de ces dernières. Ci-dessous, à droite, un mâle en automne à la bavette réduite. 

    Portraits d'oiseaux: le moineau domestique (passer domesticus)

     

     

    Portraits d'oiseaux: le moineau domestique (passer domesticus)

     Les moineaux adorent se baigner. Ce sont les premiers à venir faire trempette dans la gamelle d'eau que l'on offre au oiseaux durant l'été.

    Portraits d'oiseaux: le moineau domestique (passer domesticus)

     Sur les sites de nourrissage, le tarin des aulnes ne se laisse pas intimider par l'envahissant moineau.

     

    Repères

    Longueur: 14 cm

    Dimorphisme sexuel:   mâle plus coloré avec capuchon gris sur le haut et brun sur les côtés, bavette noire.

    Portraits d'oiseaux: le moineau domestique (passer domesticus)

     

     

    Crédit photos et photomontage (moineau friquet d'après Bernard Dupont): © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2021 

     

    En savoir plus:

     

         Deux excellents numéros récents de la Hulotte consacré au moineau domestique

        Portraits d'oiseaux (17): le moineau domestique (passer domesticus)Portraits d'oiseaux (17): le moineau domestique (passer domesticus)     Un film sympathique de Daniel Auclair: "Mon ami Pierrot"

    Portraits d'oiseaux (17): le moineau domestique (passer domesticus)

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires