•         Un certain nombre de jolis papillons peuvent passer totalement inaperçus. En voici quelques uns qui déploient toute leur beauté sur les fleurs de l'été.

            Erynnis tages le point-de-Hongrie  d'abord, qui de loin parait bien banal. Vu de près, les reflets moirés de ses ailes donnent l'impression d'un habit de velours aux motifs finement dessinés. 

    Les papillons de l'été (3) Le demi-deuil

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les papillons de l'été (3) Les discrets

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Euclidia glyphica L. la doublure jaune est, pour nos amis anglais, burnet companion, le compagnon de la zygène avec laquelle il partage souvent le même biotope... 

    Les papillons de l'été (3) Les discrets 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les papillons de l'été (3) Les discrets

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les papillons de l'été (3) Les discrets

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les papillons de l'été (3) Les discrets

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La pyrauste pourprée (Pyrausta purpuralis L.) la bien nommée au costume rouge taché de jaune.

    Les papillons de l'été (3) Les discrets

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Lythria cruentaria (Hufnagel, 1767) l'Ensanglantée de l'oseille , au nom bien dramatique faisant référence aux bandes rouges qui barrent ses ailes antérieures.

    Les papillons de l'été (3) Les discrets

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les papillons de l'été (3) Les discrets


    votre commentaire
  • Un ami de Loxia primé au Festival International Nature de Namur

              L'actu de novembre c'est encore le Festival International Nature de Namur. Les concours de films  amateurs et professionnels ont rendu leur verdict.   

     

         Parmi la liste des  sélectionnés, nous avions découvert plusieurs noms de collègues amateurs bien sympathiques rencontrés dans les différents festivals :  les belges Michel Blanpain et Frederik Thoelen qui présentaient respectivement  "Les ailes du printemps" et  "L’hiver approche - Le travail des castors !" et les français Patrick Bodu  et Jean-Pierre Bertrand à qui nous avions souhaité le meilleur le mois dernier pour leur opus "La litière forestière... Un univers inconnu" 

                    Pour rappel, Frédérik avait remporté le prix amateur du Festival d'Abbeville en 2016 (Une histoire multicolore en nuances de gris), Michel, le grand prix amateur du Festival d'Albert en 2017 pour "entre ciel et terre".

      

     Des amis de Loxia primés au Festival International Nature de Namur

     

                       Mais c'est le film de  Patrick Bodu  et Jean-Pierre Bertrand qui remporte le grand prix !

                    Deux ans  après avoir remporté le prix de l'approche pédagogique pour "La reconquête" au   même festival de Namur, voilà une jolie performance que nous saluons et qui vient consacrer le talent de nos amis naturalistes. Félicitations à tous les deux et rendez-vous l'an prochain peut-être pour de nouvelles émotions.

     

     

     

     

     

     

    Des amis de Loxia primés au Festival International Nature de Namur        Des amis de Loxia primé au Festival International Nature de Namur



    Le palmarès complet du concours amateur 2017 : palmarès amateur 2017 

    Le palmarès complet des films professionnels 2017 :  palmarès professionnel 2017

     

     

     

     


    votre commentaire
  •           Les Lycaenidaehôtes de nos prés  à la beauté discrète, petits par la taille mais insectes somptueux pour peu qu'on daigne se pencher  pour les admirer.

    Le cuivré (lycaena phlaeasest sans doute  l'un des plus beaux. Les deux sexes sont semblables, mais le mâle se distingue par son comportement : il chasse tous les mâles pouvant devenir des concurrents gênants auprès des femelles présentes sur son territoire.

    Les papillons de l'été

     

     

    Les papillons de l'été

     

      Les Lycaenidae cuivré

     

     

    Les Lycaenidae - cuivré

     

     

    Les Lycaenidae cuivrés

     

    Les Lycaenidae - cuivré

     

     

     Le genre Lycaenidae se décline en plusieurs espèces baptisées argus, pas toujours très faciles à distinguer.

    Les papillons de l'été (2) Les Lycaenidae

     

    Les papillons de l'été (2) Les Lycaenidae

     

    Les papillons de l'été (2) Les Lycaenidae

     

     Les Lycaenidae azuré bleu nacré

     

    Les papillons de l'été (2) Les Lycaenidae

     

    Les papillons de l'été (2) Les Lycaenidae

     

    Comme chez le Demi-argus  (lycaena semiargus), le dimorphisme sexuel s'exprime en général par  la couleur des ailes :  bleues pour le mâle, brunes pour la femelle. 

    Les papillons de l'été

     

    Prochain article:     Les papillons de l'été (3) Les discrets 

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Surprise du piège photographique : voici l'animal qui vient grignoter une pomme dans mon garage : un malheureux surmulot atteint d'une tumeur en "chou-fleur" sur la tête. Une image qui en dit long sur la qualité de notre nourriture et de notre environnement. Inquiétant...

     

    Raton cancéreux


    votre commentaire
  •                   L'actu du cinéma animalier, c'est, dès septembre, le Festival International Nature de Namur, le FINN quand on veut faire court ! 

        Pas de sélection cette année pour Loxiafilms. Ce qui n'est pas vraiment triste, tant l'année qui a précédée a été riche de satisfactions. Et nous sommes  même heureux de voir  nommé, dans la présélection des films amateurs du FINN 2017, le court métrage d'un ami de Loxia, Patrick Bodu : "La litière forestière... Un univers inconnu" *, petit film co-réalisé avec son compère Jean-Pierre Bertrand.

        Félicitations à tous les deux et bonne chance pour la soirée de gala à l'issue de laquelle les récompenses seront attribuées.

       On espère, évidemment,  pouvoir annoncer bientôt un prix décerné à ce très beau petit documentaire qui avait obtenu la mention "Meilleure image" au festival de l'Oiseau et de la Nature d'Abbeville en 2016.

     

    Le Festival International Nature de Namur 2017* Jean-Pierre Bertrand et Patrick Bodu – France – 4'58

     

     

     
     
     Au cœur de la forêt, sous les pieds du promeneur, les feuilles mortes craquent harmonieusement. Derrière ses pas flâneurs, tout un monde s’agite sous la litière. Des petits animaux, du haut de leurs quelques millimètres, vivent à l’abri des regards : collemboles, araignées, acariens… Partenaire essentielle à la biodiversité, cette petite faune s’organise pour créer un équilibre à même le sol.

     

     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires