•      Notre ami Jean Fyot expose ses photos du 3 au 16 décembre à Besançon. Nous souhaitons bon succès à cette exposition.

         Articles correspondant à Jean.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

          À l'affût, en attendant  la scène ou  l'image que l'on espère exceptionnelle (c'est rare...), il y a les  oiseaux familiers qui viennent vous tenir compagnie et occupent votre attente avant le scoop !

         Parmi eux, le merle noir (turdus merula). Monsieur est entièrement noir et porte bec jaune.  Certains individus atteints de leucisme présentent des taches blanches plus ou moins étendues. Cette anomalie est liée à une mauvaise répartition de la mélanine dans le plumage de l'oiseau.

         De loin, il pourrait être  confondu avec l'étourneau (sturnus vulgaris) dont le plumage finement moucheté peut échapper à l'observateur. Outre la forme légèrement différente du corps et en particulier de la tête et la queue plus courte, la distinction se fera facilement en fonction de la manière avec laquelle l'oiseau se déplace. L'étourneau marche   alors que le merle trottine et sautille. On l'observe souvent dans une position caractéristique: queue relevée, ailes légèrement déployées vers le sol. De plus le merle s'observe plutôt en couple ou seul, alors que l'étourneau a l'habitude de se déplacer en groupes plus ou moins nombreux.

      Notre oiseau ne se nourrit pas beaucoup à la mangeoire. Mais il fréquente les lieux de nourrissage où, plutôt que des graines offertes, il se nourrit de petits invertébrés, escargots, vers, ou larves qu'il peut trouver. Il raffole aussi des pommes blettes  qu'il déguste par terre ou sur l'arbre.

     

    Le merle noir (Turdus merula)

     Il existe un dimorphisme sexuel marqué chez le merle noir. Ci-dessus , mâle avec le corps noir et le bec jaune vif. Ci dessous, la femelle entièrement brune avec un bec gris.

    Le merle noir (Turdus merula)

     

    Le merle noir (Turdus merula)

     

    Le merle noir (Turdus merula)

     

    Le merle noir (Turdus merula)

      Certains individus atteints de leucisme présentent des taches blanches plus ou moins étendues.

    Le merle noir (Turdus merula)

     

    Le merle noir (Turdus merula)

     De loin, le merle noir (à gauche) pourrait être  confondu avec l'étourneau sansonnet (à droite) dont le plumage finement moucheté peut échapper à l'observateur inexpérimenté.

    Le merle noir (Turdus merula)

     Le merle raffole des pommes blettes tombées de l'arbre.

    Le merle noir (Turdus merula)

    Attitude typique du merle noir: tête et queue relevée, ailes légèrement déployées vers le sol.

    Le merle noir (Turdus merula) Mais à quoi peut bien penser ce merle noir?

    Monsieur Merlot

     Comme beaucoup d'oiseaux, le merle aime se baigner l'été dans les flaques d'eau.

     

    Le merle noir (Turdus merula)

             A gauche, merle mâle immature: pendant le premier hiver, le bec est gris et le plumage plus clair que les mâles adultes (à droite).

    Le merle noir (Turdus merula)

        Les jeunes merles on un plumage plus clair, un peu roux et le ventre tacheté Ils peuvent être confondus avec leur cousine, la grive musicienne (turdus philomenas). Avec la maturité, le bec deviendra jaune.

     Repères

    Taille: 25 cm

    Dimorphisme sexuel marqué:         Mâle entièrement noir, bec jaune orangé

                                                             Femelle brune, bec gris.

    Le merle noir (Turdus merula)

     

    En savoir plus

         Le hasard faisant bien les choses, La Hulotte, dans son dernier numéro, nous parle du merle noir. Donc, pas d'hésitation, pour en savoir plus procurez vous vite le numéro 112 du journal le plus lu dans les terriers !

    Le merle noir (Turdus merula)

    Crédit photos et photomontage © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2021 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •       Le pic mar (dendrocopos medius) est l'un de nos trois pics "bigarrés", trois pics au dos noir et blanc*.  Fréquentant surtout la partie haute des arbres et quittant rarement la forêt, notre oiseau  passe généralement  inaperçu. Il ne fréquente pas ou peu les mangeoires contrairement au pic épeiche (dendrocopos major) avec lequel il peut être confondu. C'est dire si l'occasion de photographier un pic mar reste plutôt rare et occasionnelle.

         Grâce à Bernard, l'ami magique dont j'ai déjà parlé ici, l'occasion m'a été donnée de filmer ce bel emplumé qui avait installé son nid dans un gros bouleau en bordure de forêt. A peine installé dans l'affût, les deux parents sont venus nourrir alternativement leur progéniture, annonçant leur venue par une série de cris  caractéristiques.

      * J'exclus ici le pic syriaque (dendrocopos syriacus) commun dans le sud-ouest de l'Europe mais très rare en France et le pic à dos blanc (dendrocopos leucotos) une espèce rare que l'on ne trouve que dans le massif pyrénéen.

    Le pic mar

     Le pic mar est presque exclusivement forestier. 

    Le pic mar (dendrocopos medius)

    Le pic mar peut creuser plusieurs cavités dans le tronc d"un même arbre. Une seule loge  abritera sa progéniture.

    Le pic mar

           Les deux parents se relaient pour nourrir les jeunes.

    Le pic mar

     Le pic mar hérisse souvent les plumes qui constituent sa calotte rouge. Ce qui lui donne un look de punk ! (Désolé pour cet anthropomorphisme!)

    Le pic mar (dendrocopos medius) Mâle et femelle sont difficiles à distinguer. Il existe un léger dimorphisme sexuel cependant: la couleur de la calotte rouge est plus terne chez la femelle (à droite ci-dessus, à gauche ci-dessous). 

    Le pic mar La confusion peut être faite avec le pic épeiche(dendrocopos major). On observe chez celui-ci une calotte noire. Seul, le mâle  arbore une nuque rouge. 

    Le pic mar

     Le pic épeichette (dendrocopos minor) est nettement plus petit que les deux autres pics bigarrés. Seul, l'avant de la tête est rouge et uniquement chez le mâle . Le bec fin et court est aussi caractéristique.

     

    Repères

    Taille 20-22 cm

    Léger dimorphisme sexuel: la calotte rouge de la femelle est plus terne.

    Le pic mar (dendrocopos medius)

     

     En savoir plus:

      Oiseaux.net

      museum national d'histoire naturelle

      MNHN pdf

     

    Petite vidéo du pic mar au nid

    Images:  Loxiafilms/Philippe Parolini 2021

    Repérage affût: Bernard Dupont

    Crédit photos et photomontage © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2021

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •      Le 27ème festival nature de Namur a rendu son verdict pour la compétition des films amateurs.

          7 prix ont été décernés dont le grand prix remporté par Sébastien Guery. Bravo à lui !

    "Les ailes de feu"  de Sébastien Guery

    Festival Nature de Namur

     

     Le palmarès des films amateurs 2021 est sur le site du FINN (cliquer sur le logo)

    27ème édition du Festival Nature de Namur : un court Loxiafilms sélectionné

       "Les polistes" n'a rien obtenu mais sa présence dans la compétition était déjà une récompense et témoigne d'une belle reconnaissance de ses qualités. Pas de regrets donc. On espère la même chose pour la prochaine édition du Festival de l'oiseau...

    Festival Nature de Namur

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

      Du 15 au 24 octobre, se déroulera le 27ème Festival Nature de Namur. Expositions, projections de films et animations se dérouleront, comme tous les ans dans la cité wallonne. Un rendez-vous incontournable pour les amoureux de la nature.

         Cette année, un film Loxia est sélectionné. Après Annabelle, primée en 2016, le grand prix obtenu par les amis de Loxia Jean-Pierre Bertrand et Patrick Bodu pour "La litière forestière... un univers inconnu" en 2017,  "Les polistes", à son tour, entre dans la compétition dans une sélection relevée. Un court qui traite de quelques aspects de la biologie de cet insecte finalement méconnu.

    27ème édition du Festival Nature de Namur : un court Loxiafilms sélectionné

      

         27ème édition du Festival Nature de Namur : un court Loxiafilms sélectionné 

     

     

     

     

    Fiche technique du film "Les polistes"

       Réalisation, images et musique originale: Philippe Parolini

       Voix off: Guillaume Parolini

       Matériel utilisé: 

       Prise de vue: Canon XA 20 + bonnette Canon d500  Lumix GH4

       Son:  logiciels Audacity, Apple Logic et Apple GarageBand

     

       Synopsis:

            Derrière le volet fermé d'une chambre inhabitée, un nid de polistes. La situation idéale pour capter quelques aspects de la biologie des polistes. Souvent confondues avec les guêpes communes, ces petites guêpes pacifiques squattent les habitations humaines en toute discrétion...

                Bande annonce

     

    Partager via Gmail





    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires