•  

         Comme tous les amateurs de macrophotographie, je tombe par hasard, en cherchant différents angles de prises de vue d'un insecte,  sur un  curieux spécimen échappant totalement à mes connaissances du moment.                             C'était le cas, en 2012, lorsque j'ai mis en ligne cette petite vidéo (Désolé pour la mauvaise qualité: du dv qui n'était certes pas de la HD !...).

           Il s'agissait en fait  d'une larve de guêpe parasite du genre Campopleginae. Après avoir achevé de dévorer de l'intérieur sa victime, ici, une chenille de noctuelle (amphipyra pyramidea), elle confectionne un cocon suspendu par un fil. Elle s'agite sans cesse et imprime des mouvements qui finissent par rompre le fil de soie.

         A terre, la larve continue à tourner dans sa boîte et provoque des déplacements de son cocon. Etrange et étonnant spectacle d'un cocon sauteur qui cessera tout mouvement dès que l'insecte aura trouvé un endroit idéal pour réaliser sa métamorphose...

           Je vous propose, aujourd'hui, de m'aider à déterminer cet autre agité du bocal dont les déplacements sont tout sauf habituels.

       Chenille parasitée (ou non)? Larve de parasite ? À vous de jouer ! 

       

       

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    1 commentaire
  • De poule l’on a la silhouette de simple volatile

    Être un simple volatile c’est  avoir une silhouette arrondie

    Et porter le nom de ‘’poule’’ ;

    Celle-ci promène la danse de son cou comme d’avant en arrière remuerait ses mains une baigneuse égyptienne

    Et orne tout de ses bas jaunes et de son bec de corail

    J.F. Monnet "Sur la rive " 2017

     

     

        La poule d'eau ou gallinule (gallinula chloropus) se rencontre fréquemment sur les rives des rivières et des étangs qu'elle explore activement.   

     

    Portraits d'oiseau (6): la poule d'eau

     

     Parée de gris et de brun-vert, la gallinule, de loin, parait un peu terne. De près, elle arbore un bec aux couleurs vives: rouge avec l'extrémité jaune. 

     

     

    Outre les baies et les graines, elle recherche sous les feuilles mortes des petites proies: insectes, araignées, escargots et limaces. 

    Portraits d'oiseau (6): la poule d'eau 

    Portraits d'oiseau (6): la poule d'eau 

    Portraits d'oiseau (6): la poule d'eau

     

    Portraits d'oiseau (6): la poule d'eau

     

     Parfois, elle nage en eau libre et sait même plonger, disparaître quelques secondes sous l'eau avant de réapparaître un peu plus loin. 

    Portraits d'oiseau (6): la poule d'eau

      

    La poule d'eau sait aussi grimper aux arbres. 

    Portraits d'oiseau (6): la poule d'eau

      

                           Crédit photos: © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2018  

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  • Festival d'Abbeville: le prix du public pour Gilles Henry                                                         

    On ne présente plus le festival d'Abbeville, celui que les amateurs préfèrent. Non sélectionné cette année j'ai donc beaucoup pleuré !  

                    Mais, excellente surprise, le public a plébiscité le film "Le printemps de Bonxie" de Gilles Henry qui nous avait fait l'amitié de répondre à un petit questionnaire destiné à mieux connaître les amis de Loxia, il y a quelques années.

                   Une très belle réussite qui vient s'ajouter aux performances de nos amis Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

                    Toutes nos félicitations à Gilles pour ce prix du public bien mérité !

    Festival d'Abbeville: le prix du public pour Gilles Henry

    Festival d'Abbeville: le prix du public pour Gilles Henry

     

     

     

     

     

     

     

              © Gilles henry 2018   droits réservés                                                      © Gilles henry 2018 droits réservés 

         Je me réjouis également du grand prix amateur, bien mérité lui aussi,  remporté par Dominique Schnitt pour son excellent film  "Rencontre avec la discrète". 

    Festival d'Abbeville: le prix du public pour Gilles Henry

    Festival d'Abbeville: le prix du public pour Gilles Henry

     

     

      

     

     

     

     

     

     

    © Dominique Schmitt 2018   droits réservés                                                      © Dominique Schmitt 2018 droits réservés 

    Le palmarès complet du festival de l'oiseau 2018

    GRAND PRIX DU FESTIVAL DE L’OISEAU ET DE LA NATURE EN PICARDIE – 4.000 € 

    Récompense le film qui aura été jugé le plus fidèle au thème du Festival « L’Oiseau et/ou la nature de manière générale» 

    Décerné à Michael SCHLAMBERGER - Autriche 

    pour le film  "Les Iles Canaries : la vie sur le fil" 

     

    PRIX VIE SAUVAGE – 2.000 € 

    Récompense un film qui valorise le mieux la vie sauvage : les oiseaux, les mammifères, la faune marine, la faune et la flore en général 

    Décerné à Zoltan TOROK - Suède 

    pour le film  "Le lemming, petit géant du Nord "

     

    PRIX DE L’ENVIRONNEMENT – 2.000 € 

    Récompense le film qui se focalise sur les problématiques environnementales de la planète ou illustrant une action en faveur de la protection des espèces animales ou plus globalement en 

    faveur de la protection de la nature 

    Décerné à Marc DOZIER et Luc MARESCOT – France 

    pour le film   "Frères des arbres, l’appel d’un chef papou" 

     

    PRIX SPECIAL DU JURY – 2.000 € - ex-aequo 

    Le prix est laissé à l’appréciation du Jury. Il pourra indifféremment être décerné à un film professionnel ou amateur. 

    • • Décerné à Kurt MUNDL (Kurt MUNDL & Power of Earth Productions TV & Film) - Autriche 

    pour le film   "La vie secrète des serpents "

    • • Décerné à Laurent FRAPAT – France 

    pour le film   "Le plus grand crocodile du monde "

     

    PRIX VIDEO AMATEUR – 2.000 € 

    Récompense le meilleur film de courte durée réalisé par un amateur 

    Décerné à Dominique SCHMITT - France 

    pour le film  "Rencontre avec la discrète

     

    ✓ PRIX DU PUBLIC – 1.500 € 

    Récompense le film ayant recueilli le plus de votes du public 

    Décerné à Gilles HENRY - France 

    pour le film  "Le printemps de Bonxie "

     

    MENTION SPECIALE ENGAGEMENT 

    Attribuée à Greta SANTAGATA – Grande-Bretagne 

    Pour le film  "Piégés"   (catégorie environnement) 

     

    MENTION SPECIALE « ECOLOGIE APPLIQUEE » 

    Attribuée à Jean-François MEPLON – France 

     

    Pour le film  "Econome Sweet Home"  (catégorie Environnement) 

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •   Ce matin là, les rives du Doubs se réveillent dans un froid polaire. Les lumières de l'aurore révèlent peu à peu une rivière presque entièrement gelée.  

    L'hiver des ragondins

     

      Les ragondins de l'île sont les premiers surpris par la surface solide de la glace et ne semblent pas particulièrement à l'aise sur ce plancher glissant. Après quelques hésitations, deux adultes et un jeune s'engagent sur le miroir glacé.

    L'hiver des ragondins

     

     

    L'hiver des ragondins

     

    Bientôt, c'est toute une famille qui traverse la rivière ... à pied !

    L'hiver des ragondins

     

           Progressant avec prudence, une grosse femelle rejoint bientôt le reste de la troupe sur la rive. 

    L'hiver des ragondins

     

           Elle a été devancée par deux jeunes intrépides à la recherche de quelque nourriture.

    L'hiver des ragondins

     

     

    L'hiver des ragondins

     

     L'un d'eux a trouvé un morceau de pain sec qui devient festin.

    L'hiver des ragondins

     

    Un merle, un peu décontenancé, contemple la glace.

    L'hiver des ragondins

     

     Un pigeon, lui aussi, semble perplexe.

    L'hiver des ragondins

     

    Un rouge-gorge replie une de ses pattes pour la réchauffer et regarde s'éloigner un ragondin qui a décidé de regagner son île. 

    L'hiver des ragondins

     

     

    L'hiver des ragondins

     

    Prochain article:  Portraits d'oiseaux (6): la poule d'eau

    crédit photos: © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2018

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •  


    28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

     

    28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand                                                                              La vingt-huitième édition du festival d'Albert s'est achevée le dimanche 25 mars 2018 rendant son verdict pour les compétitions de films professionnels et films amateurs.   Dans ce palmarès 2018 apparaissent les noms de Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand qui remportent le grand prix amateur dans l'un de nos festivals animaliers préférés !  Petit exploit de nos amis, qui, à quelques mois d'intervalle, raflent le grand prix du festival de Namur et celui du festival d'Albert.

        Ce prix confirme la valeur incontestable de cet opus, petit bijou aux images splendides. La joie de Patrick a très vite effacée la déception (modérée, on vient d'abord pour partager un bon moment !)  des autres amis de Loxia.

    28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

     

       Un bel évènement donc, pour tous, lors d'une sélection de haute qualité, partagé avec nos amis réalisateurs professionnels et amateurs, en particulier Pascal (Le Sommeil des Animaux ),  Michel B. (Les ailes du printemps) et Luc , Fabian Les fées sont parmi nous ), Philippe A. ( Elle nous le dit avec des fleurs ) et les amis de longue date: Michel G. et Patrick, évidemment.


     

     

     

    Une première version du film "La litière forestière"

     

    Patrick et Jean-Pierre, Namur 2017

     28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

      Quand les réalisateurs présentent leur film (Michel Blanpain et Philippe Parolini)  Photo P. Bodu 

     

    Petit discours à la mairie d'Albert le 25 mars 2018  Photos P. Bodu  P.Parolini

    28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

    28ème festival  d'Albert: un second grand prix pour Patrick Bodu et Jean-Pierre Bertrand

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires