•  

        L'actu de décembre est consacrée à ce rongeur bien sympathique qu'est le ragondin. Deux bonnes raisons de parler de lui.

           La première: il est une des stars du dernier opus de Loxiafilms: "Sur la rive".   (voir aussi nouvelles productions Loxiafilms )

    Le ragondin

      

          La seconde, le fait que les animaux photographiés ci-dessous ont été massacrés cet été par des lieutenants de louveterie sur commande de la municipalité de Besançon. Les motifs de salubrité publique et de protection des rives laissent un peu dubitatif: le ragondin est présent depuis des décennies à l'endroit où il a été photographié. Il ne semble pas, depuis les dernières quarante années qui se sont écoulées, que les dégâts occasionnés par ce rongeur n'aient été particulièrement catastrophiques, ni que ses populations n'aient jamais été particulièrement pléthoriques...  Force est de constater, que les déprédations occasionnées par les usagers indélicats ont été plus préjudiciables à l'environnement que l'impact de l'activité de ce sympathique rongeur. À ce jour, aucun ragondin n'a été pris de flagrant délit d'ivresse sur la voie  publique et il semblerait que les étrons qui décorent et parfument les trottoirs ne soient pas le fait du malheureux rongeur. Aucun des représentants de la gent ragondine ne s'est jamais rendu coupable de balancer dans la rivière, bouteilles vides, sacs en plastique, et autres cochonneries qui jonchent habituellement les parcs et les rues de la ville, donnant bien du travail aux employés municipaux, qui, pourtant. n'en manquent pas ! Si vous avez remarqué des dégâts faits sur les rives ou sur les écluse du Doubs à Besançon, contactez nous vite !

    Le ragondin star martyr du film "Sur la rive"     Le ragondin star martyr du film "Sur la rive"  

     

     

     

     

     

     

     

    Les ragondins avaient acquis une confiance bien sympathique après avoir été nourris pendant l'hiver par Robert, un amoureux des animaux.  Confiance fatale qui a permis aux flingueurs officiels de remplir rapidement et efficacement leur lugubre office.

    Le ragondin star martyr du film "Sur la rive"

             Chaque matin, je longe les rives désormais dépeuplées du Doubs, ornées de bouteilles vides et sacs plastiques qui se prennent dans les branches des arbustes de la berge. Triste épisode  bien représentatif d'une époque qui prétend tout aseptiser, tout maitriser mais qui, en fin de compte, ne fait que dégrader toujours plus notre environnement. À pleurer...

    Le ragondin star martyr du film "Sur la rive"

     

    Crédit photographique:  © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2017

    Voir aussi l'article ce mois-ci dans la rubrique "Nature et petites bêtes en photos"

      Le ragondin

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Le scandale de l'huile de palme

     

     

     

                Pas de cinéma pour cette actu. Juste une affiche , celle de change.org contre l'utilisation de l'huile palme.

    Pour des raisons essentiellement mercantiles, les industriels de l'agroalimentaire continuent de produire et d'utiliser un produit catastrophique pour l'environnement (la culture du palmier à huile conduit notamment à la déforestation et un appauvrissement dramatique de la biodiversité, en particulier à la disparition de l'ourang-outan)   et, directement, pour la santé des consommateurs. 

    Change.org fait circuler une pétition pour faire pression sur la société Lu qui ne semble pas prête à changer ses méthodes de fabrication.

     

    Pétition de change.org

     

     

     

     

     

     

     

    En savoir plus à pros de l'huile de palme sur le net (les opinions divergent parfois...):

    Futura sciences : huile de palme: une catastrophe écologique planétaire

    National geographic: ce qu'il faut savoir sur l'huile de palme

    Geo: l'huile de palme et la planète

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  • Un ami de Loxia primé au Festival International Nature de Namur

              L'actu de novembre c'est encore le Festival International Nature de Namur. Les concours de films  amateurs et professionnels ont rendu leur verdict.   

     

         Parmi la liste des  sélectionnés, nous avions découvert plusieurs noms de collègues amateurs bien sympathiques rencontrés dans les différents festivals :  les belges Michel Blanpain et Frederik Thoelen qui présentaient respectivement  "Les ailes du printemps" et  "L’hiver approche - Le travail des castors !" et les français Patrick Bodu  et Jean-Pierre Bertrand à qui nous avions souhaité le meilleur le mois dernier pour leur opus "La litière forestière... Un univers inconnu" 

                    Pour rappel, Frédérik avait remporté le prix amateur du Festival d'Abbeville en 2016 (Une histoire multicolore en nuances de gris), Michel, le grand prix amateur du Festival d'Albert en 2017 pour "entre ciel et terre".

      

     Des amis de Loxia primés au Festival International Nature de Namur

     

                       Mais c'est le film de  Patrick Bodu  et Jean-Pierre Bertrand qui remporte le grand prix !

                    Deux ans  après avoir remporté le prix de l'approche pédagogique pour "La reconquête" au   même festival de Namur, voilà une jolie performance que nous saluons et qui vient consacrer le talent de nos amis naturalistes. Félicitations à tous les deux et rendez-vous l'an prochain peut-être pour de nouvelles émotions.

     

     

     

     

     

     

    Des amis de Loxia primés au Festival International Nature de Namur        Des amis de Loxia primé au Festival International Nature de Namur



    Le palmarès complet du concours amateur 2017 : palmarès amateur 2017 

    Le palmarès complet des films professionnels 2017 :  palmarès professionnel 2017

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •                   L'actu du cinéma animalier, c'est, dès septembre, le Festival International Nature de Namur, le FINN quand on veut faire court ! 

        Pas de sélection cette année pour Loxiafilms. Ce qui n'est pas vraiment triste, tant l'année qui a précédée a été riche de satisfactions. Et nous sommes  même heureux de voir  nommé, dans la présélection des films amateurs du FINN 2017, le court métrage d'un ami de Loxia, Patrick Bodu : "La litière forestière... Un univers inconnu" *, petit film co-réalisé avec son compère Jean-Pierre Bertrand.

        Félicitations à tous les deux et bonne chance pour la soirée de gala à l'issue de laquelle les récompenses seront attribuées.

       On espère, évidemment,  pouvoir annoncer bientôt un prix décerné à ce très beau petit documentaire qui avait obtenu la mention "Meilleure image" au festival de l'Oiseau et de la Nature d'Abbeville en 2016.

     

    Le Festival International Nature de Namur 2017* Jean-Pierre Bertrand et Patrick Bodu – France – 4'58

     

     

     
     
     Au cœur de la forêt, sous les pieds du promeneur, les feuilles mortes craquent harmonieusement. Derrière ses pas flâneurs, tout un monde s’agite sous la litière. Des petits animaux, du haut de leurs quelques millimètres, vivent à l’abri des regards : collemboles, araignées, acariens… Partenaire essentielle à la biodiversité, cette petite faune s’organise pour créer un équilibre à même le sol.

     

     
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  • À n'en pas douter, la saison 2016-2017 des amis de Loxia a été faste.

             Je reviens une dernière fois sur notre festival de Cannes à nous, les animaliers français: le Festival de l'Oiseau et de la Nature d'Abbeville, avec cette photo communiquée par Patrick B. lors de la dernière édition. Les principaux intéressés se reconnaîtront évidemment. Un souvenir pour eux à l'occasion d'une actu très privée, mais moins affligeante (en tous cas je l'espère) que les pitoyables "selfies" de Facebook !

            On reconnaitra en arrière plan l'entrée du magnifique petit théâtre d'Abbeville devant laquelle les organisateurs déroulent chaque année le tapis rouge pour recevoir public et réalisateurs. C'est ici que se déroule le festival, loin des paillettes de Cannes, mais infiniment décontracté et accueillant.

             Bonnes vacances à tous, prochaine actu au mois de septembre. 

     

                 Retour sur les festivals 2016-2017 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique