• Bonne année 2019 !

     

            Une année nouvelle commence. Le temps de souhaiter à toutes et tous une excellente année 2019.

    Le temps aussi de dresser un petit bilan de l'année de Loxiafilms. 2018 aura été marquée par l'arrivée de quelques nouveaux amis pleins de talent dont on reparlera bientôt dans cette rubrique.

              Quelques évènements marquants des amis de Loxia:

    - Le grand prix amateur du FIFA remporté par Patrick Bodu

    - Le prix du public remporté par Gilles Henry au festival d'Abbeville qui, dans la foulée, est sélectionné pour l'édition 2019 avec le film "Les singes dorés du Yunnan"

             Une mention spéciale pour "les faucons de Théding". L'article de Cyril Bour a fait bondir l'audience du site avec une pointe de 3500 visites en novembre. En décembre, le nombre de visites mensuel reste aux alentours de 2000, soit trois fois plus que l'an dernier à la même époque. Merci aux nouveaux fidèles  de Loxia.

             Félicitation à Frank Neveu pour son film "Une vie de lièvre variable" qui obtient le prix Jeune-Public dans le cadre des 5ème rencontres Montagnes & Sciences de Grenoble.

             Dans l'actualité, notons enfin l'apparition de quelques dizaines de secondes d' "Annabelle grand paon de nuit" dans un long métrage canadien "Jeune Juliette" d'Anne Edmond auquel nous souhaitons une belle carrière.

     

              Une belle année à tous pleine de découvertes et avec beaucoup de belles images.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •        Il est probable  que nous passions souvent à côté de petites bêtes qui se cachent (ou pas) sans même soupçonner leur présence. Présence que nous décelons, en général, au moment où l'animal s'enfuit! Car si vous, vous ne l'aviez pas remarqué, lui vous avait vu tout de suite. Il sait qu'en restant immobile il ne déclenchera pas de réaction hostile de la part d'un prédateur.

                 Voici quelques photos où je vous invite à un petit jeu: trouver un petit malin dissimulé dans le décor. C'est parfois facile parfois un peu moins aisé.

            

    Les auriez-vous remarqués ?


     

    Les auriez-vous remarqués ?M

    Les auriez-vous remarqués ?

    Maintenant essayer de déterminer l'espèce à laquelle chacun appartient.

    Les auriez-vous remarqués ?Maintenant essayer de déterminer l'espèce à laquelle chacun appartient.

    Les auriez-vous remarqués ?Maintenant essayer de déterminer l'espèce à laquelle chacun appartient.

    Les auriez-vous remarqués ?

    Maintenant essayer de déterminer l'espèce à laquelle chacun appartient.

     Vous avez vu tout le monde ? Bien.

                    Maintenant essayez de déterminer l'espèce à laquelle chacun appartient.

     

    Crédit photos: © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2018 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    5 commentaires
  • Les agrions ou demoiselles sont des petites "libellules" plutôt jolies à regarder... de loin.

            Certains agrions, vus de près, offrent parfois un faciès surprenant. Le spécimen ci-dessous, lui, semble directement sorti d'un épisode des "Contes de la crypte"  ! Une demoiselle fort peu séduisante !

              Drôle de tête !

     


    Drôle de tête !

     

    Crédit photos: © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2018 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •    À l'affût de la scène ou de l'image que l'on espère exceptionnelle (c'est rare...), il y a les petits oiseaux familiers qui viennent vous tenir compagnie et occupent votre attente avant le scoop !

    Monsieur Merlot : le merle noir  (Turdus merula) 

       Parmi eux, le merle noir. Monsieur (noir et bec jaune) est moins confiant que madame (brune, bec brun) que l'on voit plus souvent et plus près.

     

     

    Monsieur Merlot

     

     

    Monsieur Rouge: le rouge-gorge (Erithacus rubecula)

       Le rouge-gorge est souvent appelé l'ami du jardinier. En fait, pas bête, il profite du travail de la terre pour trouver plus facilement sa nourriture: vers et insectes.

       Souvent, il chante en plein hiver, peut-être pour se donner du courage!

    Portraits d'oiseau (7): les plus familiers

    Ne comptez pas savoir qui est Monsieur ou Madame : les deux sexes sont de même morphologie et de même couleur. Reste cependant qu'ils viennent assez fréquemment rendre visite à l'observateur.

    Ci-dessous, photographié alors que le thermomètre affiche - 10°C.         

    Portraits d'oiseau (4): les plus familiers

       

    Portraits d'oiseau (4): les plus familiers

     

    Portraits d'oiseau (4): les plus familiers

     

    Monsieur Piaf: le moineau domestique (Passer domesticus)

          Le moineau domestique est bien souvent négligé des photographes. Je trouve, moi, qu'il est bien joli pourtant. Certes son chant ne ravit pas vraiment les oreilles. Mais il reste un piaf bien sympathique.

    Portraits d'oiseau (6): les plus familiers

    Portraits d'oiseau (6): les plus familiers

     

    Portraits d'oiseau (6): les plus familiers

     

    Portraits d'oiseau (6): les plus familiers

     

    Portraits d'oiseau (4): les plus familiers

     

    Ci-dessous un mâle et une femelle. On remarquera la tête et une partie des ailes brun chocolat de Monsieur, la livrée de Madame étant plus discrète, comme souvent chez les oiseaux.

                Qui est photographié ci-dessus? Monsieur ou Madame ?

     

    Portraits d'oiseau (4): les plus familiers

     

    En savoir plus :  Le rouge-gorge familier La Hulotte - n° 103 - automne 2015

     

    Crédit photos: © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2018 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     Ce mois-ci, après la présentation de Christofor l'africain,  nous vous présentons un nouvel ami de Loxia: Cyril Bour.  Retour en France et  aux animaux en compagnie de Cyril (merci à lui) qui nous explique dans cet article comment peu à peu les faucons crécerelles venus "squatter " la maison familiale sont devenus, par le biais d'une webcaméra,  les héros d'un feuilleton suivi avec passion par les internautes chaque printemps. Un lien sera placé sur Loxiafilms pour permettre aux fidèles de notre site de suivre en direct l'évolution des faucons de ce petit village de Théding, en Moselle, qui mobilise chaque année toute la famille Bour.

     Philoxia  

    Les faucons de Théding

     

      C'est en 1996 que, pour la première fois, un couple de faucon crécerelle s'installe dans le grenier de notre maison familiale. Dans un premier temps nous observons leur manège depuis l'extérieur : impossible de s'en approcher sans perturber leur comportement.

    Les faucons de Théding

      

    C'est avec passion que l'on suit l'évolution des jeunes faucons crécerelles qui logent dans la maison familiale. 

    Notre curiosité nous pousse alors à trouver une solution pour entrer un peu plus dans leur intimité. C'est ainsi qu'en 2007 un pas est franchi en installant une webcam dans le nid.

     

        Comme les autres faucons, ce rapace ne construit pas de nid et pond directement sur la pierre ou le sable.

    L'emplacement utilisé par les faucons a donc été adapté de façon à accueillir la webcam mais aussi pour faciliter leur nidification : une base en bois recouverte de copeaux permet de protéger les œufs de la casse.

    L'ajout d'un rebord limite les risques de chute pour les oisillons. Un toit protège toute la famille de la pluie et du soleil.

    Les chances de survie des jeunes sont donc augmentées.

    Les faucons ont très rapidement adopté ce nichoir.

    En fin de saison, Cyril démonte et nettoie le nichoir

     

    Les faucons de Théding

     

     

     D’abord reliée à un ordinateur placé dans le grenier, la webcam prenait des photos du nid toutes les 15 secondes.  La difficulté était de trouver un câble suffisamment long (20 mètres) afin de pouvoir connecter le système à internet.

     

       A l'époque, le débit de la connexion internet était insuffisante pour profiter d'une vidéo en continu avec le son. Aujourd'hui, ce sont 2 webcams qui permettent de suivre le nid en direct ! 

       Guillaume Bontemps installe un nouveau dispositif

     

        L'ordinateur n'est plus nécessaire, les caméras pouvant être directement reliées au routeur internet. Les intermédiaires sont donc réduits et les bugs limités.

    La vidéo est retransmise 24h/24, 7j/7 sur la plateforme YouTube et sur le site internet des 'Faucons de Théding'.           Un suivi  régulier est effectué et des photos ainsi que des vidéos sont publiées pendant toute la période de nidification. Les internautes connectés peuvent s’exprimer sur le t'chat présent sous la diffusion et commenter de nombreux événements de la vie des faucons.        

        Ainsi, d’abondants commentaires accompagnent la naissance d’un premier fauconneau ou la mort d'un des oisillons. On comprend ainsi à quel point les internautes peuvent partager l'intimité des faucons.

    Les faucons de Théding

        Un moment particulièrement passionnant fut l’absence durant plusieurs heures de la femelle au moment de la couvaison faisant craindre un dommage pour les œufs insuffisamment chauffés. Son retour tardif a été accueilli avec soulagement par tous les internautes rassurés sur sa santé et celle de la couvée.1

    La femelle faucon a également prouvé son courage en défendant ses petits contre les attaques nocturnes d’une chouette effraie intéressée également par le nid occupé par les faucons. 2

    La fin de saison également est très riche en émotions lorsque, l’un après l’autre, les jeunes faucons quittent le nid. L’un après l’autre, chacun à leur manière, ils prennent leur envol souvent de manière originale. Chaque jeune montre ainsi son caractère, hésitant, téméraire ou timide mais toujours unique.

        Pour la saison 2019, les internautes ont participé financièrement afin d'acquérir une webcam de meilleure qualité adaptée à l'extérieur.

     

    Les faucons de Théding

     

     

           1 Aperçue durant son absence posée sur un poteau avec quelques plumes manquantes on suppose qu’elle avait vraisemblablement été attaquée par des corneilles noires défendant leur territoire. Elle se serait remise progressivement de ses émotions avant de rejoindre le nid.

     

               2 Au moment du choix du nid les deux espèces ont fait le spectacle avec une visite nocturne des chouettes et une visite diurne des faucons.

     

     

     

     Site de Cyril :   "les faucons de Théding"

     

     Chaîne Youtube  "Faucons crécerelles de Théding"

     Pour en savoir plus sur le faucon crécerelle: La Hulotte n°6

    Les faucons de Théding

      

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

    5 commentaires