• Rato ou l'histoire d'un ragondin

     

        L’actu de juin, c’est, chez Loxia, la réalisation en cours d'une mini série de six épisodes de cinq minutes racontant l'histoire d’un jeune ragondin « Rato », série qui sera aussi déclinée sous la forme d'un moyen métrage de 33 minutes.
        Réalisé à partir d’un tournage étalé sur 8 mois qui avait été à l’origine d’un premier court, «Sur la rive», « Rato » est d’abord destiné aux enfants et permet de découvrir un peu de l’intimité de la vie des ragondins.

     Le ragondin: un mal aimé ?

        L’animal n’est certes pas franchement apprécié et cela en raison des dégâts occasionnés par l'espèce considérée comme invasive. De fait, il semble que ce rongeur pose surtout problème pour les petits étangs et les petits cours d’eau dont il provoque l’effondrement des berges. Ainsi, alors que l’on se réjouit du retour du castor, on déplore la prolifération du ragondin qui, pourtant, en terme de dégâts, ne me semble pas pire que son cousin.


      Mais que regarde donc Rato avec tant d'intérêt ?

        En l’absence de prédateur naturel, rien ne viendrait vraiment freiner son expansion. On lui reproche aussi de transmettre la leptospirose. Il existe pourtant bien des espèces beaucoup plus susceptibles de transmettre cette maladie infectieuse et autrement plus proches des habitats humains, en particulier les rats surmulots et une cohorte de petits rongeurs. Du coup, et pour toutes ces raisons, le ragondin devient la cible privilégiée des « chasseurs de nuisibles ». On lui attribue aussi des dégâts sur les écluses, ce qui semble un peu exagéré.

     Une tête large et deux grandes incisives oranges, des yeux de myope: le ragondin, un animal plutôt sympa...

     

       Alors, désirable ou indésirable le ragondin? Pour ce qui me concerne, ce rongeur est un animal plutôt sympathique. Quant aux dégâts sur la rive où il a été filmé à l'origine d'une expédition punitive, je cherche encore, mais je n’ai pas trouvé ! L’écluse qui se trouve à proximité de l’île de « Rato » ne semble pas trop souffrir non plus de la présence (pourtant ancienne) de nos amis aux dents oranges.

       Ils ne sont pas mignons les ragondins ?

    Je ne saurais trop conseiller un peu de ce film  à ceux qui pensent encore que le ragondin n'est qu'un gros rat très moche sous le fallacieux prétexte qu'il a une tête un peu large et une queue ronde, ni plate ni en panache...  

     

     

     Sur la rive (2018)

      "Sur la rive" est une promenade poétique, caméra au poing, sur un texte de  Jean Monnet

    "La rive est un miroir troublé
    Où s’ébattent plumes et pattes

    Là est le rivage, et toute une vie
    Faite de fourrures et d’ébrouements, essorées
    Comme des lèches marines,
    S’y épanouit.... "
     

     

     

    La série "Rato" en six épisodes:

    1. L'hiver des ragondins

    2. Sur la glace

    3. Le printemps de Rato

    4. Un si bel été

    5. A l'heure d'automne

    6. Une nouvelle vie

         

    Crédit photos: © Loxiafilms / Philippe Parolini 2018 

    « Benoît Chancerel, ciné-vidéaste animalierLe flambé, papillon zèbre (Iphiclides podalirius) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :