• Portrais d'oiseaux: La corneille noire (corvus corone) (1) *

        Les corvidés et les corneilles en particulier ne déchainent guère les passions. On peut apprécier le grand corbeau (corvus corax) pour ses dimensions imposantes, le geai pour ses couleurs ou la pie pour les jolis reflets irisés de ses plumes. Les corneilles noires (corvus corone) et les freux (corvus frugilegus), avec leurs redingotes noires, ne manquent pourtant pas de classe. Ils ne sont guère appréciés et restent souvent des oiseaux de malheur ou tout du moins des citoyens indésirables.

          En plein vol ou perchée au sommet d’un arbre la corneille aime  pousser une chansonnette que l'on aimerait plus mélodieuse.

    La corneille noire 

         En y regardant de plus près, l’oiseau est loin d’être laid. Son intelligence remarquable en fait un animal pas si facile à approcher et encore moins à tromper. Elle sait ainsi faire la différence entre un simple promeneur et un chasseur. Dans ce dernier cas, elle sonne l’alarme et affole toute la population animale environnante !

        On peut l’observer seule ou en petites troupes, le plus souvent au sol, se déplaçant tranquillement à la recherche de nourriture. Contrairement au corbeau freux, la face est entièrement noire et, sans considérer la taille, notre oiseau ressemble beaucoup au grand corbeau avec son bec fort et arrondi.  (voir dernière image)

     

     

    La corneille noire

     

           Si elle se laisse plus facilement observer en ville, la corneille reste particulièrement méfiante à la campagne.

         En couple ou en groupe elle recherche sa nourriture à terre: déchets, petits invertébrés... Elle se déplace  en marchant d'un pas ferme et assuré.

    La corneille noire

     

    La corneille noire

     

    Dans une petite troupe de corneilles, on peut parfois observer des individus dont les plumes présentent des taches blanches. Il s'agit d'oiseaux atteints d'albinisme partiel (absence de mélanine entraînant une décoloration des plumes  plus d'infos)

    La corneille noire

     

    La corneille noire

     A quoi pensent ces corneilles ?

    La corneille noire

     C'est quand il vole que ce spécimen partiellement albinos montre le mieux les parties décolorées de son plumage. On remarque par la même occasion que la mue de fin d'été laisse des espaces dans les ailes et la queue. Les plumes tombent et sont remplacées progressivement de manière symétrique pour ne pas perturber l'équilibre de l'oiseau en vol.

    La corneille noire

       La corneille sait prendre soin de son plumage en le toilettant  fréquemment. 

     

    Pour ceux qui confondraient encore le corbeau freux et la corneille noire, quelques points de repère:

    Portrais d'oiseaux: La corneille noire (corvus corone) (1) *

     

    Portrais d'oiseaux: La corneille noire (corvus corone) (1) *

     

     

    * Cet article complète et remplace le premier numéro de portrait d'oiseau publié le 1er mars 2017

    Crédit photos: © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2019 

       

    « L'ariane (Lasiommata maera)LA LETTRE DE POLLINIS »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :