• Moro-sphinx, le papillon colibri

          Voilà un papillon peu banal que vous pourrez voir évoluer dans "En plein vol".

       Ce petit sphinx fréquente volontiers les jardins et se nourrit en volant sur place. Quand il déroule sa trompe pour pomper le nectar dans les corolles les plus inaccessibles, la ressemblance avec le colibri est surprenante. Vu de près, le corps semble même être recouvert de plumes.

         Alors, comment ce nain volant réalise-t-il ses prouesses aériennes? Au moins deux éléments d'explication: sa masse faible (moins d'un demi-gramme) et une fréquence de battements d'ailes élevée: environ 75 battements par seconde.

    Le moro-sphinx

     

    Le moro-sphinx

     

    Le moro-sphinx

     

    Moro-sphinx, le papillon colibri

                     Moro-sphinx                                                                                         sphinx gazé

    Le moro-sphinx peut être confondu avec son cousin le sphinx gazé qui pratique, comme lui, le vol sur place. Outre la couleur du corps on notera une différence avec le gazé dont les ailes sont transparentes car pourvues d'écailles uniquement sur le pourtour des ailes (En fait, l'imago émerge avec des ailes recouvertes d'écailles qui tombent au premier vol)

     Moro-sphinx, le papillon colibri

     

    Le moro-sphinx

     

    Moro-sphinx, le papillon colibri

     

    Crédit photos: © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2020 

     

    En savoir plus : 

     

     

    Site d'André Lequet : insecte.net  le moro-sphinx   Moro-sphinx, le papillon colibri

     

    n°86 de la Hulotte: le moro-sphinx

     

    Ballades entomologiques.com


     

     

    « Rentrée 2020: de nouveaux courts chez Loxiafilms »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :