• Les rives du Doubs (2)

    Le jour se lève. Les rumeurs de la ville sont couvertes par le bruit des corbeaux et des choucas  rassemblés en concile dans les arbres qui longent le canal. 

    Les rives du Doubs (2)

     

     Ils se disperseront rapidement aux premiers  rayons du soleil hivernal.

    Les rives du Doubs (2)

     

     

    Dans le petit matin glacial de décembre, les colverts ne semblent guère affectés par le froid. La lumière rasante de l'hiver fait briller l'eau de mille feux.

    Les rives du Doubs (2)

      

    Un héron cendré, improbable sentinelle,  semble veiller sur les lieux.

    Les rives du Doubs (2)

     

    Puis c'est l'heure des ragondins. Leur épaisse fourrure imperméable semble beaucoup plus efficace que ma doudoune. 

    Les rives du Doubs (2)

     

     

     Les rives du Doubs (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les rives du Doubs (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les rives du Doubs (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'eau à 1ou 2° C ne les gêne nullement. Je suis frigorifié  et eux mangent tranquillement dans leur bain glacé ! Mais comment font-il ?  

    Les rives du Doubs (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « "Annabelle grand paon de nuit" sélectionné au Festival International du Film Animalier d'Albert 2017Portraits d'oiseau: la corneille noire »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :