• Le flambé, papillon zèbre (Iphiclides podalirius)

     Trouver une chrysalide n'est pas un fait rare. Par contre, trouver une chrysalide de flambé sur le sol est moins courant. Avant la mue nymphale, la chenille se fixe en trois points sur un support vertical et en hauteur, comme le machaon (photo 2 ci-dessous) : un point de fixation à l'extrémité de l'abdomen et deux fils de soie au niveau de la tête arriment l'animal sur son support. Les hypothèses les plus plausibles sont que les cordages ont cédé sous un coup de vent un peu violent ou que la qualité de ces cordages était exceptionnellement inférieure à la normale... ou les deux !

      Toujours est-il que je récupère le spécimen le prenant pour un nocturne un peu paresseux. La forme de la chrysalide aurait du m'alerter sur ma méprise, mais bon. Nul n'est parfait, désolé.

      Après avoir passé l'hiver dans une de mes cages à papillons, la chrysalide présente à la mi-avril un changement. On perçoit, à travers la coque, des dessins: un joli papillon en perspective. Voilà qui attise ma curiosité. Quand la coque me parait bien amincie, je mets en place mon matériel vidéo pour filmer l'émergence.

      Il faudra patienter quatre jours pour que l'animal quitte sa prison, évidemment à un moment où la caméra tourne seule... Comme tous les êtres, il me faut bien me nourrir de temps en temps et c'est toujours à ce moment là que surviennent les évènements les plus intéressants ! Encore une fois, j'aurais du m'en douter !

      Ci-dessous, ce que la caméra a pu capter, sachant que la bête est rapidement sortie du champ,  la chrysalide n'étant pas fixée sur un support...

         Je retrouve donc mon papillon suspendu, les ailes pratiquement développées. Surprise, pas de noctuelle mais un magnifique papillon décoré comme un zèbre: un flambé !

    L'insecte  restera plusieurs heures, immobile. Le temps, évidemment, de faire quelques clichés en toute sérénité de l'élégant papillon.

    Le flambé   Le flambé

     

     

     

     

     

     

     

     

     Une chrysalide à terre, mais c'est bien un flambé qui devrait être fixé à un support vertical!                          

    Le flambé

      La caméra ne peut saisir que le début de l'émergence. Absence coupable du vidéaste!

     

    Le flambé

     L'imago laisse déployer ses ailes révélant un splendide flambé ! 

    Le flambé

    Les yeux dans les yeux avec Iphiclides podalirius

     

    Quand Iphiclides podalirius prends la pose. Séance photo!

    Le flambé

     

     

    Le flambé

     

    Le flambé

     

    Le flambé

     

    Le flambé

     

    Le flambé

     

    Le flambé

     

     Le flambé, papillon zèbre (Iphiclides podalirius)Le flambé (Iphiclides podalirius)

     

     

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     

    Répartition du flambé   in  Lepinet

     

              Carte d'identité du flambé

    Famille : Papillionidae

    Sous-famille : Papillioninae

    Genre : Iphiclides

    Longueur :  50 à 70 cm

    signes distinctifs: un pyjama rayé et des ailes postérieures  festonnées  portant 3 lunules bleues et un ocelle orange.

     

    Crédit photos: © Loxiafilms / Philippe Parolini - 2019 

     

    « Rato ou l'histoire d'un ragondin
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :