• "La nuit du grand paon" : carnet de tournage

     

    Pour saisir les scènes délicates du film, nous avons réalisé un élevage à partir de quelques oeufs de grands paons de nuit.

    Des "couveuses" constituées de simples bouteilles plastiques tapissées de papier sopalin pour maintenir un milieu sec et le plus sain possible accueillaient les plus jeunes chenilles.
    Dès la deuxième mue, celles-ci étaient placées dans des cages réalisées sur une structure bois simple que l'on peut voir sur la photographie ci-dessous.

    La nourriture est constituée de feuilles de frêne élevé.

     

    "La nuit du grand paon" :   carnet de tournage

     

    Quelques stades du développement des chenilles de grands paons de nuit 

    "La nuit du grand paon" :   carnet de tournage

      

    Quatrième mue, cinquième stade du développement larvaire.

     

     

    La chenille à tubercules mauves devient une chenille à tubercules bleus.

    1. Juste avant la mue, l'ancienne peau est plissée et se décolle du nouveau tégument.

    "La nuit du grand paon" :   carnet de tournage

     

    2. La chenille sort peu à peu d'une peau devenue trop étroite.

    "La nuit du grand paon" :   carnet de tournage

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    3 et 4. La chenille s'est entièrement dégagée et s'immobilise, laissant durcir ses nouveaux téguments qui, peu à peu, vont se pigmenter.

    "La nuit du grand paon" :   carnet de tournage

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    DANS LE COCON

    1. Arrivée à maturité, la chenille de grand paon prend une couleur orangée.

     

    "La nuit du grand paon" :   carnet de tournage

     

    2. Après de multiples pérégrinations, elle trouve enfin l'endroit idéal pour tisser son cocon

    "La nuit du grand paon" :   carnet de tournage

     

    3. Une nymphe fragile émerge de la peau de la chenille enfermée.

    "La nuit du grand paon" :   carnet de tournage

     

     


    4. et 5. La nymphe verte et molle devient, en durcissant, une chrysalide brune ressemblant étrangement à un sarcophage.

    "La nuit du grand paon" :   carnet de tournage

     

    "La nuit du grand paon" :   carnet de tournage 

    « Pisaura mirabilis: une mère méritante"La nuit du grand paon" : c'est reparti ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :